ENTRETIENS GAGNANTS N° 2 - Edition Beziers

La Maison de l'Emploi du Grand Biterrois

Couvrant les territoires des Agglomérations de Béziers Méditerranée, Hérault Méditerranée et de la Communauté de Communes FRAMPS 909, la Maison de l’emploi répond à une volonté gouvernementale de mettre en étroite relation le service public de l’emploi, les collectivités locales et les acteurs économiques. Cette démarche a été formalisée dans la Loi de Programmation du Plan de Cohésion Sociale du 18 janvier 2005, dite Loi Borloo. Sur les 300 unités prévues en France , 227 ont actuellement été labellisées.
Une structure au service de l’emploi et du développement économique et social Rencontre avec Véronique Soulié, directrice



Alain Roméro, Vice-président délégué de la Maison de l’Emploi, Vice-Président de la communauté d’agglomération Béziers Méditerranée et Maire d’Espondeilhan. « La Maison de l’Emploi fait naître un espoir dans le Grand Biterrois. Enfin, nous allons pouvoir établir des passerelles entre l’entreprise et les demandeurs d’emploi pour plus d’efficacité dans le secteur du travail en créant des liens entre ces 2 univers. A partir des vraies réalités locales, elle pourra apporter de vraies réponses . Tout le monde parle de la lutte contre le chômage. Mais plutôt que d’adapter de grands principes, nous nous donnons les moyens de viser juste et d’apporter les bonnes réponses aux bonnes questions.»

Présentez-nous la Maison de l’Emploi

V.S.La Maison de l’Emploi du Grand Biterrois a été conçue comme une plateforme partenariale et non comme une nouvelle structure d’accueil. Son objectif est de favoriser la complémentarité des actions et la mutualisation des moyens pour apporter sur le territoire une offre de service cohérente avec les besoins des entreprises et des personnes. C’est la raison pour laquelle très rapidement les partenaires initiateurs du projet que sont les membres de Service Public de l’Emploi ( DDTEFP, AFPA, ANPE et ASSEDIC) et les collectivités locales ont souhaité travailler avec les chambres consulaires. Nous servons donc de lien entre ces structures, de lieu de concertation et de coordination pour avoir sur le bassin d’emploi une meilleure efficacité en matière de lutte contre le chômage. Notre mission consiste également à apporter une meilleure lisibilité des mesures de l’emploi et des moyens existants sur notre territoire .


Cela s’adresse à qui ?

V.S. « Nous sommes au service des demandeurs d’emploi, des salariés, des entreprises ainsi que des élus locaux d’un territoire constitué de 38 communes. »


 Fonctionne t’elle avec un cahier des charges précis ?

V.S. « Oui, à partir d’un cahier des charges national qui a défini 3 axes de travail. D’abord l’observation, l’anticipation et l’adaptation au territoire. Le marché du travail et les potentialités du territoire sont évaluées afin d’anticiper les besoins des entreprises et des organismes publics. Second axe, l’accès et le retour à l’emploi : améliorer l’accueil, l’information, l’accompagnement individualisé et le reclassement des personnes sans emploi ou salariées. Enfin, sur le troisième axe, il s’agit d’anticiper et d’accompagner les mutations économiques et les restructurations des territoires en développant la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences et enfin faciliter la création et la reprise d’entreprise. »


Et quelle est votre démarche ?

V.S. « Comme nous l’avons vu, sont regroupés au sein de la Maison de l’Emploi, les acteurs des politiques de l’emploi et de l’insertion, des représentants du monde économique et des élus ; ces derniers ont validé, à partir d’un diagnostic partagé, une programmation d’actions. Nous avons conclu avec l’Etat une convention pluriannuelle de quatre ans pour la mise en oeuvre de cette programmation qui fixe également les moyens financiers nécessaires pour atteindre les objectifs. En plus de répondre à un cahier des charges très précis, le dispositif a donc des objectifs qui feront l’objet d’une évaluation nationale. Au quotidien nous fonctionnons avec nos partenaires représentés au CA sous forme de commissions thématiques auxquelles nous associons des partenaires spécifiques : Banque de France, OPCA, branches professionnelles, Education Nationale…. »


Votre structure est toute jeune, quelles sont déjà ses réalisations ?

V.S. « Oui, la Maison de l’Emploi a été labellisée en Juillet 2005 et inaugurée en Février 2006. A ce jour, nous pouvons dire que l’observatoire économique et social est opérationnel. Début Mars, les premières productions statistiques ont été communiquées à nos partenaires et seront régulièrement actualisées. Sur la base des tableaux de bord et des études menées actuellement nous réunirons prochainement des commissions de travail. Ces réflexions collectives permettront de développer une analyse partagée du territoire et à terme de favoriser la réflexion et la prise de décision des élus et des acteurs opérationnels du territoire. Nous venons également d’ouvrir notre site internet afin d’apporter un maximum d’informations sur le marché de l’emploi local à l’ensemble du public, salariés, demandeurs d’emploi et entreprises. A leur attention, il comporte un logiciel permettant de calculer le coût de revient d’une embauche. »


 Une sorte de simulateur de salaires ?

V.S. « C’est tout à fait ça ! Il concerne tous les types de contrats, aidés ou non, hors statut cadre. Pour les employeurs des secteurs public et privé, il est simple d’utilisation et réellement accessible. Ils pourront visualiser précisément le coût salarial lié à une embauche. Pour l’instant, les futurs employeurs qui souhaitent bénéficier de ce service doivent formuler leur demande par courrier électronique via notre site internet. Cet outil a vocation à évoluer constamment en fonction des modifications de la législation. »


Et les missions qui vous attendent ?

V.S. « Nous avons lancé des études spécifiques (une enquête sur la reprise d’entreprises par les salariés, une étude à partir de la pyramide des âges dans le secteur du commerce ). Leur restitution attendue pour le mois de Juin sera l’occasion d’expérimenter sur le territoire de nouvelles actions favorisant la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences dans les entreprises. Enfin, nous organisons avec nos partenaires un Forum de l’Emploi et des Métiers qui se tiendra le 6 juin prochain au Parc des Expositions de Béziers. Les entreprises qui souhaitent y participer doivent se faire connaître auprès de nos services. La participation est gratuite. »

Alain Romero, Béatrice Pélissier, Véronique Soulié