ENTRETIENS GAGNANTS N° 3 - Edition Narbonne

La vie des réseaux


L’Aude est structurée de nombreux réseaux ou mouvements dans lesquels s’impliquent bien des dirigeants d’entreprise. Dans chacun de ses numéros, Entretiens gagnants leur consacre un espace afin de mettre en exergue quelques-unes de leurs initiatives et actions significatives, passées ou à venir, qui s’inscrivent dans une démarche de développement de l’économie locale.
par Estelle PUIG

MEDEF ECONOMIE NUMERIQUE
En quoi est-elle immatérielle ?

Àl'occasion de la sortie de son rapport "Faire de la France le leader de l'économie numérique", le MEDEF a débattu autour de ces questions. L'économie numérique représente en effet un secteur en forte croissance qui contribue de manière très importante à la compétitivité et à la modernisation des Etats. La France n'occupe toutefois qu'une place moyenne dans le marché mondial malgré de réels atouts : pour quelles raisons ? Quelles sont les solutions qui permettraient à notre pays de retrouver une position de leader ?
À travers son site internet, le Medef propose la consultation d’un guide
« e-book » qui aborde le rôle de l’ensemble des secteurs basés sur les technologies de l’information et des télécommunications, que ce soit en production ou en usage. « Les enjeux liés à l’économie numérique sont considérables alors que l’on rentre dans l’économie de l’immatériel » conclu le Medef. « Tous les économistes s’accordent pour affirmer que la compétitivité de la France en dépend. Il est donc devenu urgent de définir une politique stratégique ambitieuse et volontariste en la matière et se donner les moyens de la mettre en œuvre. Elle nécessite une mobilisation de tous les acteurs et un dialogue étroit entre le gouvernement, les entreprises et les collectivités territoriales ». http://www.medef.fr

CGPME
SERVIR ET REPRESENTER LES PME

Créée par Léon Gingembre, industriel fabricant d'articles métalliques en octobre 1944, la CGPME (Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises) est un syndicat patronal Interprofessionnel reconnu par les pouvoirs publics, représentant les petites et moyennes entreprises. Présente dans tous les départements de France, la Confédération Générale réunit près de 1500000 TPE et PME, soit par le biais d'une représentation via les branches professionnelles d'une part, soit par les adhésions individuelles d'autre part. Sa mission : défendre les intérêts des entreprises à travers un dialogue direct avec les pouvoirs publics, une participation aux instances de concertation officielles, et enfin à travers la publication de travaux en matière économique et sociale.
Sous l’impulsion de son président Philippe Thène, la section audoise aborde une refondation importante de son organisation. « L’Aude présente un tissu local industriel unique : sur 100 entreprises,
90 sont des petites et très petites entreprises, souvent isolées.
Notre objectif est de créer les conditions pour que les représentants des dirigeants d’entreprises de la CGPME puissent être les interlocuteurs de toutes les instances influentes, tant publiques que privées, de notre région », précise Philippe Thène.
Une réflexion a donc eu lieu, dans le but d’améliorer la communication, de favoriser les échanges et une collaboration plus étroite entre tous les membres de la Confédération, ainsi que d’assurer une plus grande présence départementale.
« La CGPME entend jouer un rôle important dans la vie industrielle et commerciale de notre département. En tant que syndicat patronal interprofessionnel, nous souhaitons offrir les meilleures conditions d’accueil et de représentativité à tous les dirigeants qui nous rejoindront ».

PRUD’HOMMES
Employeurs : inscription sur les listes électorales prud’homales

Salariés, employeurs, demandeurs d’emploi… Le 3 décembre prochain, plus de 20 millions de Français seront appelés aux urnes pour élire les conseillers prud’hommes. Cette élection, qui a lieu tous les cinq ans, n’est pas une élection « comme les autres ». Bien sûr, côté organisation, les points communs avec les autres scrutins sont nombreux : établissement des listes électorales, envoi des documents, mise en place des bureaux de vote, centralisation des
résultats…
Mais les élections prud’homales restent originales, tant dans leur fondement que dans leur esprit. Les 14616 conseillers qui seront élus sont des femmes et des hommes issus du monde du travail, qui exercent ou ont exercé leur métier dans tous les secteurs d’activités, aux fonctions les plus diverses. Ils seront chargés de régler les différends entre salariés et employeurs, intervenant dans le cadre d’un contrat de travail.
Depuis le mois de février, les employeurs (employeurs non salariés par leur entreprise et employeurs de personnels de maison) sont invités à s’inscrire sur ces listes électorales prud’homales.
Pour toute précision, vous pouvez contacter le centre d’appel du ministère Travail Info Service au 08 21 34 73 47 (0,12 € / min).

C.J.D. Aude
Un mouvement en renaissance  

Le Centre des Jeunes Dirigeants, a redonné vie cette année à la section audoise. Ces 8 membres actuels ont appris à découvrir les intérêts de cette école pour les Jeunes Dirigeants. En se retrouvant une fois par mois autour de réunions de travail, ils ont pu ainsi échanger, écouter, bâtir des idées de stratégie dans leur quotidien de chefs d’entreprise, le côté convivial donnant encore plus de sens à ces rencontres.
D’ailleurs, le 28 avril dernier, la section a organisé une plénière prestige au Centre d’Art de Montolieu où ont été conviés les partenaires et plusieurs chefs d’entreprises locaux.
Au mois de juin, une prochaine rencontre est prévue avec des jeunes dirigeants intéressés pour rejoindre ce mouvement atypique.

 Le F.C.L. champion de France
Le 17 mai dernier, Lézignan est devenu champion de France de rugby à XIII après avoir battu Pia (Pyrénées-Orientales) en finale (26-16).
 Il s’agit du 3e sacre de l’histoire de ce club centenaire. Une victoire largement relayée par les médias et qui vient logiquement renforcer le partenariat entre les sponsors et le Football-Club Lézignan-Corbières.
La refondation du F.C.L. effectuée il y a trois ans par le quatuor de présidents Christian Lapalu, Jacques Laguens, Richard Géli et Philippe Espeluque a donc porté ses fruits. Ces anciens joueurs, tous issus de milieux professionnels différents, ont en effet effectué de nombreux changements : assainissement des finances, revalorisation des réseaux, etc.
Résultats : de nouveaux sponsors se sont joint à cette aventure sportive, assurant du même coup la réalité économique nécessaire à cette évolution. Nul doute que cette médaille d’or incitera de nouveaux partenaires à porter haut les couleurs du club.