ENTRETIENS GAGNANTS N° 3 - Edition Narbonne

Etablissements Bouzat

Préservation de votre patrimoine

Depuis leur fondation en 1947, les Etablissements Bouzat partagent leur activité dans deux domaines complémentaires ;
la lutte contre les prédateurs du bois, termites ou capricornes et la réfection de couverture.

 Aux côtés de son père Jean, Tristan Bouzat va bientôt prendre le relais de cette entreprise familiale crée en 1947. Elle est la spécialiste régionale de la lutte contre les termites qui s’attaquent aux bois et tous insectes à larves xylophages comme les capricornes et les vrillettes. Depuis toujours, son domaine d’activité s’étend également à la réfection de couverture. Quoi de plus naturel en effet que de poser des charpentes et se préoccuper de leur santé !

Toujours rester bien couvert
L’entreprise à toujours posé des toitures, et même si elle est moins connue dans ce domaine que dans celui de la lutte contre les insectes, pour Tristan Bouzat « la régulière évolution de ce secteur d’activité a permis à la structure d’atteindre désormais un chiffre d’affaires équivalent dans les deux domaines. » Travaillant exclusivement dans la rénovation sur l’Aude et l’Hérault, elle a de belles réalisations à son actif pour la SNCF, pour le Domaine viticole de Belles Eaux, propriétaire du groupe AXA, ainsi que de nombreuses réalisations chez des particuliers. L’entreprise est membre du réseau
“ Toîturiers de France ”

Hissez la grande échelle !
La méthodologie est simple, mais demande du personnel qualifié et de confiance. L’ancienne couverture est déposée, les bois sont changés ou simplement traités s’ils sont encore en bon état, puis vient le tour des liteaux et des tuiles. Afin d’accéder aux lieux les plus difficiles, l’entreprise s’est dotée d’une grue automotrice sur remorque de 27 mètres, rotative à bras télescopique.
Mais les Ets Bouzat maîtrisent également les technologies du photovoltaïques. Pour Tristan, « le respect de l’esthétisme est primordial. Il est pris en compte dans le conseil que nous apportons au client » L’étude faite par l’entreprise tiendra bien sûr compte également de l’exposition de la maison avec ses zones d’ombre, mais aussi des réels besoins de son propriétaire.

Pas de pitié pour les termites
Ces insectes mous et blanchâtres dont il existent cinq espèces en France sont devenus aujourd’hui un véritable fléau national. Vivant en colonies très organisées et hiérarchisées, ils attaquent le bois pour en extraire la cellulose dont ils se nourrissent. En fonction de la configuration du bâtiment à traiter, ils peuvent être détruits par traitement chimique ou par installation de pièges et d’appâts ; c’est le cas sur le chantier en cours de l’Abbaye de Fontfroide. Comme sur les autres sites traités, un contrôle sera effectué toutes les 6 à 7 semaines jusqu’à élimination suivi de deux visites par an.
De plus, un nouveau décret impose désormais, pour tous bâtiments neufs construits en département termités, qu’une protection contre l’action des termites soit mise en place, par barrière physique, barrière physico-chimique ou dispositif contrôlable.

Même sort pour les xylophages
Contre les capricornes et autres vrillettes, les Ets Bouzat traitent également les charpentes. Les parties attaquées sont décapées et des injections sont appliquées en quinconce, suivies de pulvérisations de surface. Tous les produits utilisés sont issus de fabricants certifiés CTB-P+. Ils garantissent une efficacité maximum tout en protégeant au mieux l’environnement.

Tristan et Jean Bouzat

Couverture et lutte contre nuisibles

● Plus de 60 années d’expérience
● La plus ancienne entreprise
de France certifiée CTBA
● Un personnel qualifié et fidèle
à l’entreprise
● Une efficacité et un savoir-faire
reconnus
● Une exécution dans le respect
des prescriptions techniques
● Un investissement dans du
matériel performant

Ets Bouzat
41, Avenue Maréchal Joffre
11200 Lézignan-Corbières
Tél 04 68 27 57 96
ets.bouzat@wanadoo.fr
Bureaux aussi à Béziers
et Perpignan

Les termites ayant besoin de chaleur
pour prospérer, les zones géographiques infestées se situent essentiellement dans le sud
et l’ouest de la France.
Si seuls une quinzaine de départements étaient touchés en 1953, ils étaient 45 en 1981,
une cinquantaine aujourd’hui.

www.bouzat.fr