ENTRETIENS GAGNANTS N° 1 - Edition Narbonne

Rencontre avec Léon Pujau

Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

ENTRETIENS GAGNANTS
Est-ce que la CCI est un établissement public avec ses propres règles de fonctionnement ?
Léon Pujau
Oui, placé sous la double tutelle du ministère de l’Industrie et ministère des PME, du Commerce et de l’Artisanat, elle est chargée de représenter les intérêts des 5.700 entreprises commerciales, industrielles et de services implantées sur cet arrondissement de l’Aude et de leur apporter certains services. Elle couvre les parties maritimes et rurales du territoire et elle est dirigée par des élus qui sont tous chefs d’entreprise. Dès le début de ma mandature, j’ai souhaité que tous les présidents de commissions bénéficient d’une parfaite autonomie dans le cadre de la politique définie ensemble et participent aux réunions hebdomadaires du Bureau. Chaque chef de service est en contact direct avec son président.


C’est souple et efficace ?
L.P.
Quand il faut prendre des décisions, c’est rapide ! On ne s’éternise pas. Les chefs de service mettent en œuvre les décisions prises dans tous les secteurs d’activité de la CCIN. Les réunions doivent être des moments où on prend des décisions. D’abord l’information, ensuite la synthèse et enfin la décision. C’est comme ça que nous fonctionnons. Notre critère : “ aller directement à l’objectif ”.


Comment fonctionnez-vous financièrement et quels sont vos axes de travail ?
L.P.
La TATP constitue 60% de nos recettes et sur cette somme, moins de 50% sont consacrés aux frais de personnel. Tout cela grâce à notre organisation interne. Parmi nos missions, il y a d’abord l’appui aux entreprises. Nous sommes là pour les aider dans la plus parfaite confidentialité. Et puis nous avons voulu participer d’une manière active à l’aménagement du territoire, mais uniquement dans le domaine du développement de l’économie. Nous essayons d’avoir une vision globale avec l’Agglo, ou les 4 communautés de communes, sur l’habitat, les équipements sportifs, le culturel… Nous sommes également impliqués dans des sociétés d’économie mixte, ce qui est peu courant. Je préside l’Institut des Technologies de l’Environnement (ITE) dont la CCIN est partenaire. L’ITE travaille avec l’INRA sur le traitement des effluents liquides. C’était notre souhait d’être de vrais acteurs dans ce domaine de recherche sur la protection de l’environnement.


D’autres spécificités de la CCI ?
L.P.
Oui, par exemple, depuis 9 ans, nous organisons avec nos partenaires une bourse aux emplois qui met en contact les entreprises et les demandeurs d’emploi. Nous réalisons également des études sur le plan économique pour les collectivités qui nous en font la demande. Nous avons des bases de données qui nous permettent de les aider dans leurs décisions d’implantation, par exemple. Depuis 10 ans, nous avons également mis en place le 1er Observatoire du Commerce. Il comporte de nombreuses données pour les chefs d’entreprise.


Parlez-nous de la Fédération des Associations de Commerçants et Artisans de l’Aude.
L.P.
C’est Bernard Ballester, président de la Commission Commerce de la CCI mais également président de la Commission Régionale du Commerce de la CRCI Languedoc-Roussillon, qui l’a mise en place dans le but d’organiser, une fois par an et au niveau départemental, une animation collective baptisée “ Le Printemps du Commerce ”. Pendant cette manifestation, les gains obtenus par les clients peuvent par la suite être dépensés chez les adhérents de cette Fédération. Il a aussi créé “ FEDEBON ”, sorte d’immense C.E. accessible à toutes les petites entreprises.


Le tourisme est-il important ici ?
L.P.
Tellement important que nous avons mis en place, sous le contrôle de Philippe Caullier, président de la Commission Tourisme, un Observatoire du Tourisme qui va être généralisé sur l’ensemble du département. Nous aidons à la mise en place de stratégies ciblées et par ce biais, nous pouvons aussi donner aux professionnels des renseignements spécifiques à leur activité. Dans le milieu viticole, sous l’impulsion de Jacqueline Bories, présidente de la Commission Vitivinicole/Viniculture, nous proposons des formations à l’accueil et à la vente et nous avons également créé “ Table & Vin ”, un concept et un club destinés à rapprocher les vignerons des restaurateurs et à favoriser la promotion de notre gastronomie. Et puis il ne faut pas oublier les Assises du Tourisme dont c’est la 9ème édition. Pendant une journée, nous dressons un bilan sans concession sur toutes ces actions menées. Je tiens à ajouter un mot sur un chantier important que nous avons engagé avec la CCI de Carcassonne-Limoux-Castelnaudary : faire en sorte que pour la mandature qui s’ouvre fin 2009 nous n’ayons qu’une seule Chambre dans l’Aude pour une meilleure efficacité au service des entreprises et du développement économique.



C.C.I. 1, Avenue du Forum Croix Sud BP 7101 11781 Narbonne Cedex Tél 04 68 42 71 11 Fax 04 68 42 71 12 president@narbonne.cci.fr

Léon Pujau