ENTRETIENS GAGNANTS N° 1 - Edition Narbonne

Lézignan-Corbieres un carrefour économique

Située à une heure de Toulouse et de Montpellier et deux heures de Barcelone, la ville de Lézignan-Corbières constitue le point de passage obligatoire pour relier la région Midi-Pyrénées à la Méditerranée.

La progression démographique constante et surtout le développement économique font de Lézignan- Corbières le véritable “ bourg- centre ” d’un bassin de vie qui s’organise autour de la Communauté de Communes de la Région Lézignanaise regroupant 19 Communes ( 20 000 habitants ) et du Pays Corbières Minervois rassemblant 80 Communes (40.000 habitants) », souligne Pierre Tournier, maire de la ville, président de la Communauté de Communes de la région Lézignanaise et vice-président du Conseil Général de l’Aude.


Emploi
Dans les zones d’activités, plus de 100 entreprises emploient 5 000 personnes. Lézignan-Corbières ayant su exploiter ses atouts de situation privilégiée et conforter son développement. Afin de faciliter le développement des entreprises, 24 ateliers- relais ont été installés et financés par la commune pour un montant de 7 M€. « La ville s’est dotée d’une cellule de travail légère et réactive. Ainsi s’est tissé un réseau entre partenaires et chefs d’entreprises ». Les résultats parlent d’euxmêmes : « en dix ans, plusieurs entreprises se sont installées, des pôles d’activités se sont créés, notamment autour de la filière vitivinicole qui demeure l’identité forte de la région, et des transports. Les emplois ont suivi (+13% de 1990 à 2000, source ANPE), attirant de nouvelles familles qui se sont implantées et occasionnant une poussée démographique intéressante ».


Infrastructures et réseaux de communication
Une augmentation constante des moyennes journalières enregistrées au péage autoroutier de Lézignan traduit le flux croisant de la circulation et l’attrait des zones de chalandise. Entre 1989 et 2006, le trafic a été multiplié par 2,5. La ville bénéficie en effet d’une situation privilégiée sur l’axe corridor routier européen avec l’autoroute à proximité. Le territoire est également desservi par le chemin de fer et donc concerné par le projet européen FERRMED (ferroviaire de marchandises Rhin Rhône Méditerranée). Enfin, la présence d‘un aérodrome sur la commune « est le seul sur un territoire allant de Perpignan-Montpellier-Toulouse, à pouvoir recevoir des appareils importants comme les Transalls et les avions-taxis ». Des qualités techniquement reconnues.


Politique foncière offensive
« Pour répondre aux besoins et attirer de nouvelles entreprises, la ville a décidé de se lancer dans une politique foncière offensive, avec l’acquisition de 40 hectares sur le domaine de Gaujac (une zone qui se situe entre la sortie de l’autoroute et le centre-ville) ». L’aménagement de la zone industrielle et commerciale de la “ Plaine de Caumont ” suit son cours. Au final, quelques 2 millions d’euros de travaux seront réalisés sur 15 hectares de réserves foncières, situés en direction de l’autoroute et en prolongement des zones d’activités existantes. La ville souhaite implanter un site d’activité économique communautaire. Lézignan est la seule ville du département pouvant proposer des terrains à vocation logistique d’une superficie supérieure à 10 000 m². Narbonne dispose encore de quelques zones d’activités. Celles-ci arrivent à saturation et sont soumises à des contraintes environnementales entraînant un manque de place disponible. Des constats qui conduisent la CCI de Narbonne à anticiper à court terme un déplacement des centres de gravité de ces zones vers Lézignan.


Focus

Un pôle Viti-vinicole

A Lézignan-Corbières, toutes les activités de la filière viticole sont représentées : expérimentation et recherche (SICAREX), oenologie, équipement pour la vinification, commercialisation et mise en marché, courtiers, matériel agricole, produits agricoles et phytosanitaires, distillerie (l’Audoise de la Distillation) la plus importante du département.


Pays Touristique Corbières Minervois

Le projet du Pays Touristique Corbières Minervois est le développement d’une activité touristique initiée, maîtrisée et gérée localement, insérée dans le tissu social et économique des Corbières et du Minervois, valorisant et respectant les paysages, le bâti traditionnel des villages, le patrimoine, et enfin la culture au sens de l’identité et de l’authenticité. La méthode Pays Touristique s’appuie sur 4 principes forts : fédérer dans le respect des partenaires et des initiatives locales, défendre et exiger la qualité des réalisations, exercer la solidarité entre les micro territoires qui forment le Pays Touristique et enfin travailler pour tous ceux qui s’inscrivent dans une dynamique collective et qui en deviennent acteurs.