ENTRETIENS GAGNANTS N° 2 - Edition Beziers

Gros oeuvre et gestion de chantiers

Créée en 1985 et récemment installée en bordure de la RN 112 à Vias, l’entreprise SOLIBAT est spécialisée en gros oeuvre sur les chantiers à forte spécificité. L’ entreprise est spécialisée sur le créneau de la villa, chantiers dits « groupé horizontal » et de la rénovation. Le groupe est dirigé par Bruno Martinez et Grégory Lorin.

Rencontre avec Bruno Martinez et Grégory Lorin, co-gérants.


Présentez-nous SOLIBAT

Grégory Lorin « C’est une société de maçonnerie qui a une vingtaine d’années dans laquelle je suis entré en 1996. Et puis j’ai eu l’occasion de la racheter. D’abord partiellement en 2001, puis dans sa totalité en 2004. C’est sa forte notoriété, sa bonne réputation et ce que j’en percevais de l’intérieur qui m’ont convaincu que ce challenge était possible. J’étais également persuadé qu’il était possible de la développer. Lorsque je me suis associé avec Bruno, nous avons étendu notre champ d’action dans un domaine d’activité différent mais complémentaire. »


L’évolution de l’entreprise est donc le fruit de votre association ?

Bruno Martinez : « Je me suis associé avec Grégory en 2005. Je suis plutôt un financier, je viens de la banque, mais j’ai toujours été attiré par la création, le dessin, et j’avais envie d’être à l’intérieur d’une entreprise et la faire évoluer. Nous sommes en fait deux associés très complémentaires . » Grégory Lorin : « A deux, nous avons réussi à plus que doubler notre chiffre d’affaire. C’est la preuve que cette association de compétences et de savoir-faire, ça marche ! »


Comment a évolué SOLIBAT ?

Bruno Martinez : « SOLIBAT, c’est une structure spécialisée dans le gros oeuvre sur les chantiers à forte spécificité. Nous nous sommes orientés depuis 2 ans sur la gestion des chantiers, essentiellement sur des programmes de villas individuelles groupées. Nous travaillons également sur le second oeuvre. Nos clients et partenaires nous demandaient d’intervenir sur ce type de prestations, nous l’avons fait. »


Vous avez également un fort savoir-faire dans le marché de la rénovation ?

Grégory Lorin : « La rénovation, c’est la seconde spécificité de notre société. Nous travaillons beaucoup sur le département et nous avons eu la chance d’être choisis pour le formidable chantier du Moulin des Evêques, à Agde. Cette ancienne sardinerie va devenir un ensemble mixte d’habitations de standing, de bureaux et de salles de réunions. Ce sera une structure mi-privée, mi-publique, avec une nouvelle salle à vocation polyvalente qui sera aménagée au 1er étage du bâtiment. Pour nous, c’est un chantier important. Un véritable défi ! Et puis, il y a 4.500 m² de plancher ! »


Vous être impliqués sur plusieurs autres chantiers sur la ville d’Agde 

Grégory Lorin : « On peut citer le centre UNILIA, le Centre de Radiologie qui nous a été confié par les architectes et actuellement le Matago. Nous sommes en train de transformer cet ensemble de logements en habitations haut de gamme où nous faisons le gros oeuvre. Seules les structures de béton d’origine ont été conservées. Nous allons y adjoindre terrasses et piscines. C’est un chantier mixte qui illustre notre savoir-faire. Mi rénovation, mi construction neuve. » « Nous travaillons beaucoup pour l’OPAC de Béziers et pour divers promoteurs ou aménageurs. Ayant moins de vingt employés, nous sommes encore des artisans. Notre structure est souple et réactive, c’est pour cela qu’ils nous font confiance. »

Grégory Lorin et Bruno Martinez

Gros oeuvre - gestion

• Une présence sur ce créneau depuis plus de 20 années
• Une capacité à intervenir sur du neuf comme sur de la rénovation
• Une recherche permanente des techniques les plus pointues et les plus adaptées
• La complémentarité de deux savoir-faire
• Des réalisations de qualité visibles dans toute la région
• Une équipe riche de l’expérience des anciens et de la fougue des jeunes

GROUPE SOLIBAT
14 Ter rue du Libron
ZAE La Source / RN112
34450 Vias Tél 04 67 01 71 19
Fax 04 67 01 77 50
solibatdeveloppement@yahoo.fr

Si j’étais président de la république… « Nous avons des entreprises de pointe dans le biterrois, mais nous sommes encore en retard en ce qui concerne l’économie durable. Les installations sont encore un peu chères pour les primo accédants qui disposent généralement de peu de moyens pour l’achat de leur première maison